cancel
Showing results for 
Search instead for 
Did you mean: 

Glen Schofield de Sledgehammer Games nous parle de Call of Duty: WWII – Nazi Zombies

Maintenant que le mode de jeu Nazi Zombies a été dévoilé lors de la Comic-Con de San Diego, nous avons discuté avec le responsable du studio Glen Schofield pour qu'il nous parle des coulisses du mode.

By Alexis Démurger on July 27, 2017 PR Specialist
Level 14

Sledgehammer Games et Activision ont dévoilé les premières images de Call of Duty: WWII – Nazi Zombies lors de la Comic-Con de San Diego, avec une bande-annonce et plus d'informations sur les personnages, laissant présager d’une expérience zombies terrifiante. Découvrez ce que Glen Schofield avait à nous dire sur ce mode de jeu et sur le retour de l'horreur.

Nous attendions avec impatience d'en savoir plus sur le Zombies depuis que Call of Duty: WWII  à été dévoilé. Qu'est-ce que Call of Duty: WWII - Nazi Zombies ?

Glen Schofield : Fondamentalement, c'est la version de Sledgehammer Games des zombies nazis. En clair, vous retrouverez un jeu dont vous connaissez les principes, bien sûr, mais avec des particularités et des nouveautés. Vous ne serez pas dépaysés et ce sera toujours amusant, mais vous découvrirez un nouvel univers, avec une histoire riche et inédite. Nous avons passé deux ans et demi à travailler sur l'histoire.

À quel moment du développement de Call of Duty: WWII l'équipe a-t-elle décidé d'ajouter un mode zombies dans le jeu ?

G.S : Cela faisait très longtemps que nous voulions créer notre propre mode zombies. Exo Zombies, dans Call of Duty: Advanced Warfare, a été développé en partenariat avec Raven Software et ils avaient fait du très bon boulot. Nous voulions mettre notre touche personnelle dans ce mode. Nous avons eu l'idée de l'histoire très tôt, après toutes les recherches que nous avions faites pour le reste du jeu.

1.jpg

Call of Duty revient à ses origines. Est-ce que cela vous a permis de partir d'une page vierge en ce qui concerne les zombies ?

G.S : C'était une page vierge parce que nous pouvions créer nos propres règles. Nous voulions aller au bout des choses, et créer notre propre expérience de jeu d'horreur.

En raison de votre attrait pour le genre horreur, à quoi pouvons-nous nous attendre avec le mode Nazi Zombies ?

G.S : Le fondement du jeu, c'est ce qui rend les choses vraiment amusantes. Nous n'avons pas changé ça. Mais nous avons ajouté plein d’autres choses. Ce qui va rendre ce mode différent, unique, c'est l'histoire d'horreur, plus terrifiante que jamais.

Mais attention, rendre les choses plus effrayantes, ça change le rythme du jeu. Il y a des moments où le rythme sera plus lent, où vous allez vous arrêter. Vous allez vous inquiéter.

Est-ce que l'on va avoir peur ?

G.S : Cela dépend du nombre de joueurs, si vous êtes seul ou à quatre. Dans son ADN, nous avons essayé de le rendre le plus effrayant possible.

2.jpg

À quel genre de frayeurs peut-on s'attendre dans Nazi Zombies ?

G.S : La frayeur, ce n'est pas seulement pousser des hurlements. Ça peut être une vraie tension. Si vous êtes vraiment fan d'horreur, c'est le genre de choses que vous recherchez : différents types de montées d'adrénaline.

Est-ce que Nazi Zombies va avoir des audios spécifiques ?

G.S : Nous faisons appel au même studio que pour le jeu principal, et vous allez avoir droit à des tonnes de trucs bien zombies « Grr, grr, grr » ou « Boum, boum, boum ». À vous de les réduire au silence. Ce qui a été passionnant, c’était d’aller sur place au studio et voir tous ces gens, la passion qu'ils avaient, leur talent, la différence que ça fait... Je suis impatient de retrouver ça dans le jeu.

Pouvez-vous nous en dire plus sur les zombies qu'on va affronter ?

G.S : Le Doktor Straub, le grand méchant du jeu, a reçu l'ordre de transformer les soldats morts en une invincible armée. Et le Doktor commence à penser : « Pourquoi laisser une main quand une griffe, c'est plus efficace ? » ou « non, je vais utiliser une scie à la place ». Vous pourrez donc voir différentes expériences.

3.jpg

C'est plutôt effrayant.

G.S : Nous en sommes très fiers.

Parlez-nous des personnages qui vont combattre le Doktor Straub et ses créations.

G.S : Nos personnages ont été envoyés pour retrouver le butin de l'armée allemande, notamment des œuvres d'art volées par les nazis. Ils partent dans cette mission sans savoir ce qui les attend.

D'où viennent les nouvelles armes et technologies qu'on trouve dans le jeu ?

G.S : L'endroit où travaille le Doktor Straub est un laboratoire militaire allemand, où ils font des expériences médicales et scientifiques. Ils ont conçu tout l'équipement qui assemble les zombies et ils sont plutôt doués pour ça. Vous allez donc voir des armes en rapport avec les technologies qu'ils ont créées, mais aussi des trucs vraiment brutaux.

Sledgehammer Games a une équipe d'artistes talentueux qui travaillent sur Call of Duty: WWII, mais comment votre passé d'artiste vous aide-t-il dans votre carrière de développeur ?

G.S : Dans mon cas, toutes mes expériences passées m'aident, parce que je n'ai pas été qu'artiste. J'ai aussi été formé dans toutes les techniques artistiques : la peinture, le dessin, etc. L'art, ça commence par une idée, et c'est quelque chose que j'ai appris très jeune. Avant de commencer quelque chose, il faut avoir une idée. Je réalise environ 300 dessins par an, et je passe mon temps à regarder des visages, des bâtiments.

Ça m'aide pour le jeu, parce que je peux imaginer les choses. Quand je concevais l'exo-armure de Call of Duty: Advanced Warfare, ma première idée c'était que je voulais pouvoir sauter très haut. Ensuite, je me suis demandé à quoi ça pouvait ressembler. J'avais aussi lu un article sur les exosquelettes et ce genre de choses, donc j'avais une base pour commencer les esquisses et voir où je pouvais aller.

4.jpg

Qu'est-ce que ça fait d'enfin pouvoir parler de Nazi Zombies ?

G.S : Eh bien, comme pour le reste du jeu, c'est un immense soulagement. Plus on approchait de la fin du développement, plus on se disait que ce petit truc spécial qu'on avait commencé n'était plus si petit. Je suis très impatient que ça sorte. Vraiment très impatient. Et très impatient de pouvoir en montrer plus.

 

Attendez-vous à voir plus d'informations sur Call of Duty: WWII et Nazi Zombies à l'avenir, alors que nous approchons de la sortie du jeu !

Pour plus de renseignements sur Call of Duty: WWII, allez sur CallofDuty.com/WWII et suivez @CallofDuty et @SHGames sur Twitter.

Comments

Related Articles